Sagesse professionnelle, Création des « 10 commandements de la JEENISo » et convivialité

ALUMNI-IDriss

Au premier contact avec l’association, à savoir, la JEENISo, j’étais dans un état normal, tel un étudiant qui découvrait et observait son nouvel environnement, avec sa vision de mon avenir flou.

    Lors de ma première réunion d’intégration, leur système décrite était dans un cadre de professionnalisme remarquable (système-mérite, réunions hebdomadaires, événements, formations, et encore…). J’ai pensé vivement sur la façon d’aborder mon premier pas avec la JEENISo, avec le stress des études, de mon futur cursus scolaire, et de mon futur quotidien, comme certains de mes camarades. Cependant, un aspect a attiré mon attention : une aura de « convivialité familiale » douce et apaisante émanait du bureau exécutif, et par la suite, les idées sont survenues de mon esprit, avec un important démarquage.

    Le temps passe, les études se corsent. Cela m’affectait dans mes quotidiens, mais dans les réunions, je commençais, petit à petit, a montrer ma personne envers mes camarades et la JEENISo, tout en me formant sur des critères professionnelles pouvant me servir à mon avenir proche, Toutefois, les belles paroles ne suffisaient pas, selon ma conscience, et des actions devaient être au front de la marche, avec notre association.

    Lors d’un séminaire, où les juniors-entreprise étaient réunies pour suivre des formations et conférences de haut-rang, à savoir, le JOBS ; des retrouvailles ainsi que des nouveaux visages, ont été à l’introduction de ce dernier. J’ai pu voir l‘étendue et l’importance de la junior entreprise non seulement dans notre pays, mais aussi à l’échelle mondiale Le trac était présent, mais la confiance aussi. Moi et certains de mes camarades juniors, étions dans une formation, constituée d’un workshop, ou l’objectif était de reformuler les règlements, d’une junior entreprise. Par la suite, je me demandais « Pourquoi autant de règles à reformuler ? » et le trait de génie tomba du ciel vers mon esprit de futur ingénieur, similaire à une foudre frappant le sol : synthétiser les règlements sous forme semblable à celle des 10 commandements de Moïse. Puis, j’ai exposé cette idée devant un jury, en 2 minutes, et ces derniers ont été intéresse du concept, mais sans pour autant, l’appliquer dans leur système. 

   A la fin de ce séminaire, la majorité de mes camarades ont changé et sont sorties de ce dernier, clairs d’esprits et formés, tout comme moi. Le président et ses collègues du bureau exécutif sont venus me voir, comme des membres d’une famille rassurant leur proche d’un soidisant échec, et m’ont expliqué que mon idée était exceptionnelle, à un point où ils ont adopté celle-ci pour la JEENISo, et les « 10 commandements de la JEENISo » fût !

    Après ça, je me suis impliqué de plus en plus envers la JEENISo, par le biais de la réalisation des événements, projets, et la participation à des formations, tel une famille à gérer minutieusement de ses besoins et de ses devoirs familiaux, selon un contexte professionnelle, malgré des événements personnels inattendus et des circonstances de vie inopinées.

    Ainsi, 3 années se sont écoulées, cherchant encore à s’améliorer, car « un vrai maitre est un éternel disciple », tout en étant bien, que ce soit professionnellement, mentalement ou spirituellement, en apportant la sagesse professionnelle pour les nouveaux venus, avec un soupçon de joie, de bonne humeur et de convivialité ; et cela n’aura pas été possible sans la JEENISo.

 

Idriss Belkhiria, membre actif à la JEENISo pour 3 années successives, le 16/05/2017

Charte